Rechercher

Être un homme aujourd'hui

Mis à jour : juil. 16



“Tu ne peux pas comprendre, t’es un homme!”

Qui n’a pas déjà entendu ou prononcé cette phrase? Dans une société où le sexisme est un sujet d'actualité, les hommes sont souvent pointés du doigt sans qu’ils ne comprennent le pourquoi du comment. Car s’il y a une véritable révolution de la femme aujourd’hui, être un homme en 2020 n’est pas aussi facile que ce qu’on pourrait le penser. Alors c’est quoi être un homme aujourd’hui? Je dirai qu’il est impossible de le définir et qu’on ne devrait même pas donner de définition car cela reviendrait à retranscrire des critères mis en place par une société patriarcale et dont la société actuelle ne veut plus. Ah! Il n’a pas totalement disparu ce culte archaïque de l’homme responsable de protéger et de subvenir aux besoins de sa famille, sans montrer la moindre émotion, qui pourrait le faire passer pour un homme faible. 


Or, il n’y a pas si longtemps l’affaire Harvey Weinstein et le mouvement #MeToo qui s’en est suivi a impacté des industries visibles du grand public que sont le cinéma et les médias. Et, comme on le sait tous, quand les mentalités des médias changent, les comportements changent. On assiste aujourd’hui à une véritable crise identitaire de l’homme qui, partagé entre les normes d’une société patriarcale et les mouvements sociaux féministes, ne sait plus où il en est. 


Il faut comprendre que les pères d’aujourd’hui ont été bercés entre Al Pacino et Schwarzenneger. Avec ça, difficile de se construire un modèle d’homme sensible et doux. Sans compter le cliché judéo-chrétien qui continue de véhiculer l'idée d’une femme pure et d’un homme viril à l'image de la Belle et la Bête de Disney



Et la virilité dans tout ça? Cette “qualité” de l’homme qui attire les femmes et dont la plupart des pères de familles pensent manquer. Grand, Fort, Musclé, qui se joue des femmes en gardant ce côté bestiale, voilà qui va à l’encontre de la représentation de l’homme actuel dans les médias occidentaux. L’homme viril est démodé mais l’homme qui a du charme est d’actualité. 


En effet, on assiste aujourd’hui à la création d’un nouvel idéal masculin : sensible, gentil, bienveillant et à l’écoute. Un homme qui n’a pas peur de déculpabiliser des tâches qui longtemps étaient réservées aux femmes : changer la couche de bébé, faire le ménage ou devenir homme au foyer pour éduquer ses enfants, encore impossible il y a 20 ans! Il s’agit d’un homme qui n’a pas peur de prendre soin de lui à l’image des personnalités publiques : à la pointe de la mode, maquillé et qui parle bien. C’est les Idols de KPop vs les Bikers des années 60-70. 

Le cadeau Bi Ethic pour les papas? Sac 6.3 Messenger Bag


Car, au contraire de la masculinité toxique qui est un poids pour les femmes mais aussi pour les hommes eux-mêmes, la masculinité positive prône la remise en question de l'homme sur lui-même. Quel est l'impact de mon comportement sur les autres? L'homme n'hésite alors pas à être fière de détenir des qualités qui pourraient être associées à la féminité. Ces qualités sont alors perçues positivement et non pas comme des faiblesses.


Et avec cette évolution sociétale, les pères de familles changent aussi. Ils se positionnent davantage afin d’inculquer des valeurs de parité à leurs enfants. Surtout lorsqu’ils ont une fille. Car être père d’une fille change la donne de la masculinité et du regard sur la femme : en ne voyant plus la femme simplement comme un objet de désir mais comme l’objet d’un amour inconditionnel. Le père a ainsi le pouvoir de donner un bon exemple d’homme actuel à sa fille qui construira plus tard son rapport aux hommes grâce à cela. 


Peut-on trouver une solution pour ne pas tomber dans des stéréotypes préconçus par la société? Car même si l’image de l’homme idéal aujourd’hui est plus saine que celle de l’homme viril d’avant, il ne faut pas oublier que cela reste un idéal. Ainsi, l’idée de la sensibilité et de la douceur de l’homme ne doit pas constituer des critères irremplaçables pour définir ce qu’est un homme bien.


Au final, les accepter comme ils sont, en tant qu’être humain, n’est ce pas la meilleure solution? 


- Cindy Levy

📖 Sources : 

BONHOMME, le podcast de GQ sur les nouvelles masculinités. Dans la foulée du mouvement #metoo et d'une nouvelle révolution féministe, l'identité masculine peine à trouver ses marques. Pour comprendre - en dédramatisant - GQ propose de questionner le masculin dans le podcast bimensuel BONHOMME. Si je ne peux plus être un mâle alpha, qui suis-je ? En 2019, à quoi ça sert d'être un homme ? Avec expertise et humour, Victoire de La Maisonneuve explore avec ses invités (auteurs, acteurs, sportifs...) les nouvelles bases d'une masculinité positive.

Du lundi au vendredi, Agathe Lecaron, toujours entourée de Marie Perarnau et Benjamin Muller, nous accompagne dans l'un des plus beaux moments de notre vie, celui où l'on devient parent ! Nouveauté cette année, deux émissions au lieu d'une : A 9.00, Le journal des maternelles, A 9.25, La maison des maternelles. Un rendez-vous quotidien qui passe donc à 55 minutes, pour encore plus de conseils, de décryptage et de partage ! L’équipe accueille chaque jour parents et enfants et leur propose de rencontrer les meilleurs spécialistes, parmi lesquels : Anna Roy (sage-femme), Karim Ngosso(coach bien-être) et le docteur Arnault Pfersdorff, (pédiatre réanimateur). Ce dernier interviendra désormais toutes les semaines dans l'émission. Autre nouveauté : Les yeux dans les yeux. Tous les mercredis, Agathe Lecaron rencontrera une maman ou un papa pour un témoignage intime, une histoire forte ou émouvante. Et toujours, en fin d’émission, Benjamin Muller présentera le prénom du jour et Marie Perarnau les livres du jour.

111 vues
  • Facebook Black Round
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram Black Round

© 2020 by Bi Ethic

SECURE PAYMENTS

JOIN OUR NEWSLETTER