Rechercher

Slow fashion, la nouvelle mode


L’industrie du textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde juste après l’industrie du pétrole. Pour donner un ordre d’idée, une tonne de textile va consommer 200 tonnes d’eau lors de sa production. Après les affaires comme celle du Rana Plaza au Bangladesh qui ont fait les gros titres des journaux, pointant du doigt les conditions misérables dans lesquels les salariés étaient traités et l’impact écologique négatif que la fabrication engendrait dans ces régions, les consommateurs ont commencé à repenser leurs achats. 

“Consommer moins mais mieux” 

La Slow Fashion est la mode qui va à l’encontre de la Fast Fashion, mode industrielle et de masse qui incite à toujours acheter davantage. La Slow Fashion se veut respectueuse de l’Homme et de l’environnement en proposant des produits intemporels et durables. Les collections ne sont pas renouvelées toutes les semaines afin de permettre un mode de fabrication à l’échelle humaine en fonction des ressources disponibles. Ainsi, la slow fashion permet de répondre aux enjeux environnementaux et éthiques que beaucoup de consommateurs recherchent. 


Même si la carte bleu est un bulletin de vote dont le consommateur a le pouvoir, en ce qui concerne la mode éthique, il n’est pas le seul responsable. En effet, les entreprises doivent faire l’effort de rentrer dans un mode de fonctionnement durable et responsable tant pour leurs rapports à la main-d’oeuvre que pour l’environnement. Cependant, il faut éduquer le consommateur afin qu’ils comprennent les enjeux de ses achats et l’amener à lire davantage les étiquettes ou à se renseigner sur les modes et les lieux de fabrication de son produit. Et, seules les entreprises ont le pouvoir de renseigner correctement leur client en mettant des informations suffisamment détaillées sur les étiquettes de leurs produits.


Et une fois acheté ? 

Chaque année, Sur 500 millions de vêtements proposés à la vente en Europe, il y en a 4 millions qui sont jetés. Soit à l’état neuf, soit après usage. Aujourd’hui, des alternatives existes afin de donner une seconde vie à ses vêtements. On peut les vendre via des applications comme Vinted, les donner à des organisations comme Emmaüs ou La Croix Rouge ou encore les recycler en DIY en les transformant dans un autre produit qui correspond plus à ce que l’on recherche. 



Chez Bi ethic, on croit a la Slow Fashion afin de proposer un mode de fabrication en accord avec notre planète et, ainsi, d’engendrer moins de déchets. C’est pourquoi nos collections sont intemporelles et durables. 


Ce que j’aime avec les sacs Bi ethic c’est que je peux m’en lasser et les reporter 2 ans après. Ils restent tendances en toutes circonstances!” - Marie, 30 ans, cliente fidèle de Bi ethic


Cindy Levy



26 vues
  • Facebook Black Round
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram Black Round

© 2020 by Bi Ethic

SECURE PAYMENTS

JOIN OUR NEWSLETTER